L'Ordre des Ombres

Rejoignez l'Ordre fou et ses aventuriers
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une visite innocente

Aller en bas 
AuteurMessage
Alarin
Maître des Arcanes
avatar

Niveau : 10
Race : Drow
PV : 13
Acrobatie : Moyen(2)
Artisanat : Faible(1)
Combat : Nul(0)
Connaissance : Puissant(4)
Magie : Surpuissant(5)
Tir : Nul(0)
Fiche de Perso : Alarin
Messages : 342
Expérience : 231
Dons : Téléportation
Langues (Drow et démoniaque)
Empathie avec les araignées
Discrétion dans l'Ombre
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 28
Localisation : Loin du monde, au calme

MessageSujet: Une visite innocente   Dim 27 Déc - 1:10

Ce Monde était une petite perle, une œuvre d'art à plus d'un titre. Sans aucune divinité pour les aider, les cinq avaient forgé un monde. Alarin canalisa l'énergie nécessaire, l'Oracle façonna une grande partie de ce qui n'était pas vivant. Tous participèrent à la construction de détails tels que les bâtiments, les salles, les couloirs... Mais Rifou seul accomplit un véritable acte de Création. Il créa la vie. Tout ce qui vivait, mis à part les Ombres, était œuvre de Rifou.

Cela le rendait encore plus exceptionnel aux yeux du maître drow dont les connaissances se limitaient la plupart du temps à la mort et la destruction. Mage de guerre dans l'âme, il ne pensait pas vraiment que l'invocation de démons puisse être considérée comme la 'création de la vie'.

Même une personne aussi froide, et parfois bien cruelle, qu'Alarin avait besoin de passer du temps au calme, avec la Nature. Il se glissait d'une ombre à l'autre, pour s'asseoir sur un rocher et regarder défiler devant lui les diverses créations de son ami. Un ami qui lui était sans doute plus cher que toute autre personne...

Aujourd'hui, il espérait pouvoir le rencontrer.

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha thalra elyhinn dal lil alust - Quiconque passe son temps à regarder dans son dos rencontrera la mort de front.
Proverbe drow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ishtar.forum-actif.eu/index.htm
Rifou
Maître de la Nature
avatar

Niveau : 10
Race : Esprit
PV : 13
Acrobatie : Moyen(2)
Artisanat : Faible(1)
Combat : Nul(0)
Connaissance : Surpuissant(5)
Magie : Puissant(4)
Tir : Nul(0)
Fiche de Perso : Rifou
Messages : 63
Expérience : 102
Dons : Sans Corps
Ami de la Nature
Sans faim
Apprentissage facile
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Une visite innocente   Lun 4 Jan - 2:00

Bonjour Alarin...

Ce furent les deux seuls mots que prononça Rifou avant de prendre son ami dans les bras. Une petite surprise... Ce n'était qu'un mince cadeau face à la présence du drow dans le jardin. Rifou l'avait vu de loin alors qu'il faisait une petite balade en compagnie d'une famille d'ours noirs. Il n'avait pas attendu une seconde pour quitter poliment les ours et s'élancer à l'encontre de son ami.

La joie de le voir était grande qui plus est dans le jardin, où il était plutôt rare de le voir. Déposant un baiser sur la joue de son ami, il le lâcha et alla se placer devant lui regardant au loin les créatures qui broutaient ou chassaient. Se grattant légèrement le front, il fit face à Alarin. Le drow semblait vraiment petit, assis sur ce rocher. Pour réparer cette étrange vision, l'esprit poussa légèrement son ami avec les mains pour lui faire comprendre de lui laisser une petite place sur le rocher. Prenant place, il ne se gêna naturellement pas non plus pour déposer sa tête sur l'épaule de son ami.


Alors, que fais-tu ici Alarin ? Tu te rends enfin compte que ce jardin est sans doute la plus belle chose de ce monde... ?

Le sourire sur son visage lui creusait de larges fossettes. Rifou voulait taquiner un peu son ami, mais pas le blesser. Pour compléter sa phrase, il passa sa main dans le dos du drow. Le toucher était un sens important aux yeux de Rifou et il avait eu la chance de pouvoir l'obtenir à nouveau après d'énormes efforts. Rester un simple esprit, invisible, intouchable, est quelque chose qui en a rendu fou plus d'un-les âmes en peine n'étaient pas rares...-, mais la confiance et la maitrise de soi de Rifou -avant l'aide qu'on lui avait apporter- lui avait permit d'apprendre beaucoup de choses utiles à un être sans corps.

_________________
Survivant :
Un parmi les 5:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alarin
Maître des Arcanes
avatar

Niveau : 10
Race : Drow
PV : 13
Acrobatie : Moyen(2)
Artisanat : Faible(1)
Combat : Nul(0)
Connaissance : Puissant(4)
Magie : Surpuissant(5)
Tir : Nul(0)
Fiche de Perso : Alarin
Messages : 342
Expérience : 231
Dons : Téléportation
Langues (Drow et démoniaque)
Empathie avec les araignées
Discrétion dans l'Ombre
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 28
Localisation : Loin du monde, au calme

MessageSujet: Re: Une visite innocente   Lun 4 Jan - 2:37

Ah... Rifou. Toujours en compagnie de ses fidèles créatures et créations. Tel Alarin parmi ses golems, démons et autres êtres invoqués. Enfin... Presque. Le Maître de la Nature exerçait son pouvoir avec un véritable amour de toute vie. Ni la faune ni la flore de ce Monde ne pourrait concevoir qu'il puisse y avoir un autre seigneur que lui. C'était... naturel, c'est le cas de le dire.

Un concept qu'Alarin avait bien du mal à concevoir, lors de ses premiers pas à la Surface, puis dans d'autres Mondes. Pour les drows, le pouvoir naturel est celui du plus fort, du plus fourbe et de celles qui ont le soutien de Lolth, leur divinité. Inutile de dire que les Mères Supérieures se succèdent assez vite et que les hommes sont des pions et des esclaves... C'est justement en tuant et en détruisant qu'il devint assez puissant pour s'arracher à sa société.

C'est la voix du plus candide des Cinq qui tira l'elfe noir de sa rêverie. Souriant, il répondit de son murmure calme et doux, regardant l'esprit à travers ses lunettes rouges.


"Oh... Je voulais prendre l'air, sans quitter le Château..."


Sa main glissa également dans le dos de Rifou. Ce qu'il pouvait être beau... Il ne le quittait pas du regard. Quant à la seconde question, la réponses était trop évidente.


"Juste après toi..."


Et il admirait le Jardin plus pour la réalisation technique de ce projet titanesque que pour son apparence paradisiaque ou le bonheur qui y régnait. L'ensorceleur était d'autant plus impressionné qu'il ne s'agissait pas de son œuvre. Objectivement, créer le Sanctuaire, prison des restes d'énergie cosmique, servant à entretenir la vie éternelle des Ombres et pouvant être utilisée pour agrandir ce Monde, était un chantier bien plus impressionnant. Il nécessitait une force magique colossale et une volonté inflexible. Alarin commandait par sa force aux puissances magiques dépassant les mortels...

*Et alors ?*

Rifou faisait pousser l'herbe par la pensée, les fleurs s'épanouissaient là, où il posait ses petits pieds. Son pouvoir découlait de sa douceur et de son savoir. Aucune violence ne lui était nécessaire, alors que son ami incarnait la brutalité magique, bien qu'il soit doté d'un corps si délicat... Car le drow était frêle, malgré l'immensité de ses pouvoirs. Rifou était l'un des rares qui parvenaient à lui faire tout oublier. Il n'y avait que lui. Rien d'autre ne comptait vraiment en ce moment. Ce simple contact suffisait à tous les discours et gestes.

Un doigt, aristocratique et gris-acier, glissa lentement sur la joue soyeuse du Maître des lieux. Alarin sourit. Il déposa un baiser dans la chevelure de son ami.

"Je t'aime, Rifou..."


Un autre y verrait quelque chose d'anormal. Rifou savait si bien qu'ils étaient faits pour se plaire, se comprendre, passer du temps ensemble. Si le calme de la Bibliothèque était un baume pour l'esprit torturé d'Alarin, Rifou en était un pour son cœur glacial. D'ici quelques siècles, le drow allait peut-être devenir une entité socialement vivable.

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha thalra elyhinn dal lil alust - Quiconque passe son temps à regarder dans son dos rencontrera la mort de front.
Proverbe drow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ishtar.forum-actif.eu/index.htm
Rifou
Maître de la Nature
avatar

Niveau : 10
Race : Esprit
PV : 13
Acrobatie : Moyen(2)
Artisanat : Faible(1)
Combat : Nul(0)
Connaissance : Surpuissant(5)
Magie : Puissant(4)
Tir : Nul(0)
Fiche de Perso : Rifou
Messages : 63
Expérience : 102
Dons : Sans Corps
Ami de la Nature
Sans faim
Apprentissage facile
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Une visite innocente   Mar 5 Jan - 0:10

La caresse d'Alarin le fit frissonner. En général c'était plutôt Rifou qui allait au contact des autres, et non l'inverse. Mais cette caresse lui réchauffa le coeur. Prenant la main de son ami dans les siennes, il la serra contre lui. Les battements de son coeur pouvaient être senti facilement, vu la vitesse à laquelle ce dernier envoyait le sang dans tout le corps de Rifou. Les personnes capables de comprendre comment un esprit arrivait à créer un corps "aussi parfait" devaient être... inexistantes. Rifou lui même arrivait à oublier comment il faisait, depuis le temps, prendre l'apparence d'un être était presque devenu un automatisme pour cet esprit.

"Je t'aime, Rifou..."

Ces douces paroles d'Alarin suivirent un baiser tout aussi doux. Rifou se leva, tout en gardant dans ses mains la main de son ami. Son regard plongé dans celui du drow exprimait tout l'amour qu'il lui portait. Il pourrait ne pas le dire, mais il le voulait. Ignorant s'il voulait l'entendre le dire, il se permit tout de même de le faire.

"Je t'aime aussi Alarin." Rifou lui sourit et lui déposa un baiser sur sa joue droite avant de le tirer à sa suite. Le vieil esprit voulait se promener avec son ami, profiter de ce moment privilégié en sa compagnie. Il marcha à un rythme calme. Il ne cherchait pas à atteindre la "non fin" du jardin. Et il ne voulait surtout pas perdre Al' en chemin. Tout en marchant, Rifou observait la nature qui les entourait. La vie se trouvait partout ici, derrière chaque rocher, sous chaque pierre, dans les branches de tous les arbres, sous la couverture des divers buissons, qui étaient eux même des êtres vivants. Tout cela, c'était grâce à Alarin et aux autres Maitres. Ce monde n'existerait sans doute pas sans eux, et donc ce jardin non plus...
La paix régnait partout autour d'eux. Certes il y avait des prédateurs, mais ils avaient eu aussi le droit de vivre, et les créatures de ce jardins tuaient quasi toutes pour se nourrir, besoin primordial à la vie.


"Au fait Alarin, j'avais déjà oublié... Merci d'avoir envoyé Yuri me voir. C'était vraiment très gentil de ta part. Et, tu ne devineras jamais ce qu'il m'a dit... Il voudrait que je lui enseigne mon savoir sur les plantes. Les plantes curatives plus précisément si je me souviens bien. "

Ils n'étaient pas obligé de parler. Ce n'était du moins pas le cas pour l'esprit de la nature. Mais il voulait tout de même parler à Alarin, entendre sa voix, savoir s'il avait quelque chose en particulier à lui dire... Blottit contre son ami, ils continuaient de marcher à travers l'infini jardin qui s'étendait partout autour d'eux.


[J'aimerais écrire plus, mais là j'aimerais surtout aller me coucher... J'espère que ça te suffira.]

_________________
Survivant :
Un parmi les 5:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alarin
Maître des Arcanes
avatar

Niveau : 10
Race : Drow
PV : 13
Acrobatie : Moyen(2)
Artisanat : Faible(1)
Combat : Nul(0)
Connaissance : Puissant(4)
Magie : Surpuissant(5)
Tir : Nul(0)
Fiche de Perso : Alarin
Messages : 342
Expérience : 231
Dons : Téléportation
Langues (Drow et démoniaque)
Empathie avec les araignées
Discrétion dans l'Ombre
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 28
Localisation : Loin du monde, au calme

MessageSujet: Re: Une visite innocente   Mar 5 Jan - 2:22

[C'est quand même délicieux. J'espère que Tu dors déjà bien et que Tu fais de beaux rêves, mon cher ami.]

Il n'y avait rien de vivant qui soit plus magnifique que Rifou. Les Cinq quittaient le Château de plus en plus rarement. Mais lorsque c'était encore fréquent, Alarin aimait prendre Rifou sous ses ailes. De toute façon, le guérisseur de leur équipe devait être protégé, mais le drow trouvait cela plus important encore, au-delà de la stratégie générale. Tout être voulant du mal au plus beau et plus doux des Maîtres devait tenir compte du fait que son ami avait un caractère plutôt sadique et ses pouvoirs allaient de paire avec celui-ci. Rien ne pouvait arrêter sa soif de souffrance et de vengeance pour le moindre cheveux, tombé de la tête de Rifou...

Ah... Toute cette flamme, cette passion. Vous vous demandez sans doute, chers lecteurs, si quelque chose de plus physique unit ces deux hommes ? Certes non. Malgré les années d'amitié et d'amour réciproque, partagé et ne connaissant pas de perturbations véritables, ces deux êtres ne s'étaient toujours pas unis. Pourquoi ? Vous voilà bien curieux. Mais soit. C'est assez simple, en fait. Ils n'en ressentaient pas le besoin. Rifou était partisan de l'Amour divin, parfait et destiné à la vie en général. Même s'il trouvait le drow exceptionnel, il ne voulait lui accorder de faveur aussi grande. Puis, il se devait de rester pur. L'impureté de cette perfection qu'il incarnait était inadmissible. Pour ce qui était de l'ensorceleur, ses pulsions se déchainaient sur ses apprentis préférés, évitant de souiller celui qui était le seul à pouvoir calmer son esprit. Vous n'avez pas besoin, chers lecteurs, d'en savoir plus.

La promenade était une bonne idée. Alarin était bien prêt à tout pour son ami. Surtout lorsqu'il s'agissait de passer du temps avec lui. Ainsi, ils marchèrent, lentement. Comme par hasard, le drow avait droit à l'ombre, loin des rayons du soleil, toujours peu agréables, à la limite du nocif, pour sa santé. C'est uniquement après quelques pas que Rifou brisa le silence qui s'installa entre eux, malgré tous les bruits de la vie environnante. Al' soupira.

"Ah... lui. Je me disais bien que Tu t'en occuperas mieux que moi. Et je suis ravi qu'il te convienne comme élève... Peut-être lui enseigneras-Tu l'humilité, par la même occasion"


Le Maître des Arcanes sourit. Voire Rifou content était un plaisir. Et puis... Ah des araignées. Deux grandes créatures à huit pattes s'avancèrent vers eux, sortant d'une petite grotte sur la gauche. Les deux amis s'arrêtèrent. Ces énormes animaux étaient issus du même monde qu'Alarin, ainsi il n'eut aucun mal à les reconnaitre : araignées-sabre, dangereuses, pouvant décimer une troupe de soldats bien armés. Mais elles reconnaissent dans les drows une autorité supérieure.


"Doer..."


Alarin murmura un seul ordre et les deux bêtes grises s'approchèrent de sa main tendue vers elles. Il les caressa avant de se tourner vers son ami.

"Elles sont belles... L'harmonie qui règne ici est vraiment parfaite..."

Et il déposa un petit baiser dans les cheveux de Rifou, avant de prendre son visage entre ses mains douces et sombres pour plonger son regard lunaire dans celui de son amour. Le temps et la vie semblèrent s'arrêter dans ce moment magique, où ils se regardèrent sans rien dire, si proche l'un de l'autre...

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha thalra elyhinn dal lil alust - Quiconque passe son temps à regarder dans son dos rencontrera la mort de front.
Proverbe drow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ishtar.forum-actif.eu/index.htm
Rifou
Maître de la Nature
avatar

Niveau : 10
Race : Esprit
PV : 13
Acrobatie : Moyen(2)
Artisanat : Faible(1)
Combat : Nul(0)
Connaissance : Surpuissant(5)
Magie : Puissant(4)
Tir : Nul(0)
Fiche de Perso : Rifou
Messages : 63
Expérience : 102
Dons : Sans Corps
Ami de la Nature
Sans faim
Apprentissage facile
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Une visite innocente   Mer 6 Jan - 22:37

Rifou se demanda si Alarin n'était pas mélancolique. Rifou savait qu'Alarin n'avait pas ce qu'on pourrait appeler un passé facile, mais est-ce que cela l'empêchait de penser à son monde d'origine ? Enfin Alarin avait raison, l'harmonie était parfaite dans ce jardin. Les créatures vivaient dans ce jardin comme elles auraient vécu si elles vivaient dans leurs monde d'origine. Tout ici était, aux yeux de Rifou, parfait. Mais pouvait-il seulement en être autrement avec la Nature ? Elle faisait toujours tout pour que l'équilibre subsiste. Enfin, la réalité était surtout qu'elle laissait les choses aller comme elles allaient, intervenant rarement même par l'intermédiaire d'autres êtres tel que Rifou.

Perdu en lui même, il fut sorti de ses pensées par le baiser d'Alarin. Plongeant immédiatement ses yeux dans le regard passionné d'Alarin, il resta silencieux, tout comme son ami. Le reflet de l'âme... Les peuplades croyant que les yeux permettaient de sonder un être étaient nombreux dans les différents mondes. Mais même sans sonder le regard du drow, Rifou y voyait un amour sincère. Et un même amour se reflétait dans son propre être. On pouvait le voir dans le ton de sa voix lorsqu'il parlait à Al, dans son attitude en soi et bien sûr, on pouvait le voir dans ses yeux... Tout son corps, tout son esprit, rayonnait d'amour pour Alarin mais pas seulement. Tout être pouvait recevoir l'amour de Rifou, il suffisait de le mériter.
Rifou sourit et enlaça son ami, le berçant légèrement. Mouvement que Rifou avait toujours apprécié, même de sa vie "charnelle". Les balancements l'avaient toujours réconfortés lors de ses moments de tristesse profonde. Mais ils lui permettaient aussi de s'épanouir, même en allant bien.

Une des mains de Rifou délaissa le dos du drow pour aller caresser une des araignées qui étaient restés à leurs côtés. Ces créatures semblaient effrayante ou affreuses, voire les deux, à beaucoup d'êtres mais elles ne l'étaient pas aux yeux de Rifou. D'ailleurs il savait très bien que les araignées étaient des prédatrices très ingénieuses. Certaines utilisaient des pièges de toiles pour capturer leurs proies, certaines sautaient sur leur repas. Et d'autres, plus subtiles, volaient les proies d'autres araignées. Et il y en avait tellement...

Repensant en un instant aux pensées qu'il avait abandonné, il se décida de poser la question à son ami. Toujours dans ses bras, il regardait néanmoins les araignées en parlant. Pour avoir voyagé, il savait que la race d'Alarin était liée à ces créatures par leur déesse, Loth...


"Alarin... Regrettes-tu ton monde ? Enfin... je veux dire... Est-ce qu'il t'arrive d'y penser de temps à autres ?"

Reculant d'un pas, il reprit la main de son ami dans la sienne. Il voulait voir son visage, replonger son regard dans le sien et retrouver cet amour dont il avait tant besoin pour vivre... Sa poigne se resserra doucement, délicatement. Il voulait qu'Alarin sache qu'il était là et qu'il l'écouterait avec son attention habituelle, naturelle même. Il poussa un long et délicat soupir avant de placer toute son attention vers Al. Les bruits l'entourant ne l'atteignait pas, il ne voyait rien d'autre qu'Alarin. Et seuls son regard et les mouvements lents de sa cage thoracique trahissait le fait qu'il était toujours bien vivant.


[En espérant que cela te plaise]

_________________
Survivant :
Un parmi les 5:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alarin
Maître des Arcanes
avatar

Niveau : 10
Race : Drow
PV : 13
Acrobatie : Moyen(2)
Artisanat : Faible(1)
Combat : Nul(0)
Connaissance : Puissant(4)
Magie : Surpuissant(5)
Tir : Nul(0)
Fiche de Perso : Alarin
Messages : 342
Expérience : 231
Dons : Téléportation
Langues (Drow et démoniaque)
Empathie avec les araignées
Discrétion dans l'Ombre
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 28
Localisation : Loin du monde, au calme

MessageSujet: Re: Une visite innocente   Ven 8 Jan - 13:13

Qu'Alarin soit mélancolique ne faisait aucun doute. Il fut transformé par les années d'errance, suivis de celles de calme et de retraite bien méritée au Château. Son épanouissement cachait bien entendu la nostalgie de son ancienne vie, celle où il était un esclave de sa société. Un homme drow, si important soit-il, ne sera jamais plus important que la plus misérable des femmes. Et les divinités aussi jalouses que Lolth n'apprécient guère des gens trop puissants.

Seule l'affection de Rifou pouvait réchauffer un cœur trop froid et coupable de trop de crimes pour montrer de la gentillesse. Dans les bras de son ami, l'ensorceleur avait parfois l'envie de s'évanouir, sans avoir à s'éveiller de ce rêve merveilleux. Mais comment quitter du regard, cette créature sublime qui le serrait contre elle ?


"Je ne cesse d'y penser, Rifou... Mais le regretter... Non, je ne pense pas que ce soit le cas."

Le contact de leurs mains... Celle de l'esprit serra celle du drow... était si délicat et si fort à la fois. Étaient-ils fait l'un pour l'autre ? Alarin doutait de l'existence d'une force pouvant prévoir leur rencontre. Une telle puissance était inconcevable pour lui et surtout contraire à ces observations du Cosmos. Mais il devait admettre qu'il n'a jamais été aussi bien qu'avec cet être éthéré et parfait, doux et juste au possible. S'il ne connaissait pas son pouvoir, Alarin dirait que Rifou n'est qu'un garçon sans défense. C'était loin d'être le cas, mais il se demandait quand même si, en pure théorie, il utiliserait sa force contre l'elfe noir... Tant de choses les opposaient. Non, il ne fallait pas y penser. Il s'agissait là d'une considération hypothétique, vaine et désagréable.

Rien ne comptait, le Jardin entier s'arrêta pour les regarder. Le vent s'immobilisa, les animaux semblèrent tous tourner la tête vers les deux hommes. C'est donc tout naturellement que leurs visages s'approchèrent. Leurs regards se fondaient l'un dans l'autre, alors que la main d'Alarin vint enlever les lunettes du bout de son nez pour aller se placer dans la nuque de Rifou. Une seconde plus tard, ils s'embrassaient avec autant de passion que de douceur. Il faut croire que la Nature pensait à tout car, du coin de l'œil, le drow nota la présence d'un arbre. Alarin poussa son ami et amour lentement contre celui-ci pour y prendre appui et renforcer leur baiser, toujours pas interrompu. Et même lorsque, après un moment qui dura une trop brève éternité, ils y mirent fin, aucun n'eut l'envie de s'écarter.Ainsi donc, alors que rien en les séparait à part leurs vêtements, le drow murmura à l'oreille de l'esprit, sourire espiègle aux lèvres :

"Tu es à moi, mon ami..."

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha thalra elyhinn dal lil alust - Quiconque passe son temps à regarder dans son dos rencontrera la mort de front.
Proverbe drow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ishtar.forum-actif.eu/index.htm
Rifou
Maître de la Nature
avatar

Niveau : 10
Race : Esprit
PV : 13
Acrobatie : Moyen(2)
Artisanat : Faible(1)
Combat : Nul(0)
Connaissance : Surpuissant(5)
Magie : Puissant(4)
Tir : Nul(0)
Fiche de Perso : Rifou
Messages : 63
Expérience : 102
Dons : Sans Corps
Ami de la Nature
Sans faim
Apprentissage facile
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Une visite innocente   Sam 16 Jan - 19:21

Rifou fut assez surpris de ce qui se passa. Il ne s'attendait pas trop à embrasser Alarin, mais il ne l'avait forcé à rien. Au fond, lui aussi le voulait. Sans doute... Pourtant, il eu l'impression que son ami le désirait plus qu'il ne l'aimait. Et cette impression se renforça une fois que le drow lui dit qu'il lui appartenait. Lui, Rifou, l'esprit de la Nature, n'appartenait à personne si ce n'était peut-être lui même. Il s'était mis au service de la Dame mais ne lui appartenait pas. Et il n'appartiendrait jamais à quiconque. Pas même à l'être qui l'aimait...
Mais... Alarin l'aimait-il vraiment ? Est-ce que l'amour pouvait aller jusqu'à l'acquisition personnelle... ? Ou est-ce l'amour devenait autre chose à ce niveau ? Rifou, lui, aimait tout ce qui l'entourait. Mais il ne voulait pas ces êtres pour lui. Les posséder, les dominer... Ça n'avait aucun intérêt à ses yeux. Il pouvait les voir, passer du temps avec et c'était ça qui importait.

Malgré tout, Rifou ne se sentait pas oppressé. Il était libre. Aussi libre que l'air, et ce n'était pas une image... Son corps tout entier devint immatériel, intouchable. Il s'écarta de l'arbre et du drow, ne touchant ni l'un ni l'autre. Il se retourna et fixa son ami, le regard de l'esprit dégageait une légère mélancolie.


"Al, je n'appartiens à personne... Je ne suis à personne, tu comprends ? Je suis ici... pour tous... Pas juste pour toi..."

Son silence suivit ses mots et, lentement, il redevint tangible. Sa main se tendait légèrement vers Alarin. Il était là parce qu'il le voulait. Pas parce qu'il était au drow... Sa respiration était douce, lente. Sa tête légèrement inclinée vers la droite, il espérait ne pas avoir blessé son ami. Ils étaient important l'un pour l'autre et ça, il le savait.

_________________
Survivant :
Un parmi les 5:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alarin
Maître des Arcanes
avatar

Niveau : 10
Race : Drow
PV : 13
Acrobatie : Moyen(2)
Artisanat : Faible(1)
Combat : Nul(0)
Connaissance : Puissant(4)
Magie : Surpuissant(5)
Tir : Nul(0)
Fiche de Perso : Alarin
Messages : 342
Expérience : 231
Dons : Téléportation
Langues (Drow et démoniaque)
Empathie avec les araignées
Discrétion dans l'Ombre
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 28
Localisation : Loin du monde, au calme

MessageSujet: Re: Une visite innocente   Dim 17 Jan - 0:24

Le baiser entre ces deux êtres fut si bon... Délicieux. Et rare... Les deux hommes se complèteraient sans doute bien dans un autre situation mais, là, il s'agissait de deux contraires. Si Rifou était éthéré et intouchable, au figuré comme souvent au sens propre, Alarin incarnait le désir physique. Les drows passaient des décennies à apprendre les arts du Plaisir. Ceci dans le but de pouvoir faire durer le plaisir au point de le rendre insupportable et presque douloureux. Et servir les femmes des elfes noirs, comme il se doit.

Bien qu'il n'ai jamais eu envie de faire du mal à son ami, Alarin désirait très fort cet esprit intouchable. Inutile d'essayer de l'atteindre... Il ne regarda même pas la main tendue vers lui. Reprenant sa force intérieure, il redevint plus froid, bien que son regard resta aussi enflammé qu'avant. Ca, personne ne pouvait l'éteindre. Le regard gris se plongea dans celui de Rifou. Malgré sa sagesse si grande, ne comprenait-il donc pas ?


"Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire... Je parlais du fait que je te tenais dans mes bras, en ce moment précis... Mais je crains aussi que le concept de l'amour que je te porte ne t'échappe... C'est... Dommage. Je te laisse, mon ami... Je te laisse pour que Tu puisses y méditer. Et pour ne pas gâcher ce que nous avons déjà fait... Au revoir, Rifou..."


Avec un petit sourire triste, Alarin se dématérialisa. Ses lunettes rouges étaient les dernières à disparaitre, juste après son petit sourire triste. Il n'a jamais voulu 'prendre' Rifou aux autres, priver quelqu'un de lui. Par contre, il ne laisserait personne le toucher... Ou lui faire l'Amour. Ca, si quelqu'un devait le faire, c'était à lui... Mais une autre fois. Dans un siècle, s'il fallait l'attendre aussi longtemps. Peu importe. En attendant, le drow, lui aussi, avait besoin de réfléchir.

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha thalra elyhinn dal lil alust - Quiconque passe son temps à regarder dans son dos rencontrera la mort de front.
Proverbe drow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ishtar.forum-actif.eu/index.htm
Rifou
Maître de la Nature
avatar

Niveau : 10
Race : Esprit
PV : 13
Acrobatie : Moyen(2)
Artisanat : Faible(1)
Combat : Nul(0)
Connaissance : Surpuissant(5)
Magie : Puissant(4)
Tir : Nul(0)
Fiche de Perso : Rifou
Messages : 63
Expérience : 102
Dons : Sans Corps
Ami de la Nature
Sans faim
Apprentissage facile
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Une visite innocente   Mar 19 Jan - 20:54

La tête de Rifou se baissa aux paroles d'Al. Finalement, il l'avait tout de même blessé... Il ne voulait pas le regarder droit dans les yeux, ne pas voir la tristesse qu'il était sûr d'y voir. Il regarda donc le sol, l'herbe ainsi que les petites fleurs qui poussaient entre certains brins. Rifou sentit qu'Al s'en allait. Sa présence quittait en même temps jardin. Sa main, toujours tendue, retomba mollement le long de son corps. Il savait qu'ils le reverraient, même si en théorie les chances de vite recroiser quelqu'un dans le château étaient infimes vu sa taille. Mais ce n'était pas comme s'il le connaissait pas le drow... Rifou se laissa aller en arrière. Il ne tomba pas. Du moins, pas comme on aurait pu s'y attendre... Mais au fond, il n'était plus qu'un esprit, et déposer cette apparence physique sur le sol comme s'il s'agissait d'une simple feuille n'était pas vraiment compliqué.

Étendu là, "seul", sur le sol, il plaça une de ses mains devant ses yeux. Pas pour les protéger, non, vu qu'il se trouvait à l'ombre du feuillage de l'arbre duquel il s'était séparé un peu plus tôt... C'était celle qu'il avait tendue à son ami, et qu'il n'avait pas même daigné prendre... La tournant et la retournant, il la changeait en permanence sous son regard observateur. Des ongles plus longs, ressemblants à des griffes, plus courts, allant jusqu'à être rongés -sans qu'il ait besoin de les mettre en bouche pour cela-. Une main aussi velue que celle d'un garou puis dénuée du moindre poil visible. De longs doigts effilés ou au contraire courts et boudinés ? Comment aurait dû être cette main pour qu'il la prenne dans les siennes... ?

Un long soupir suivi cette réflexion et soudain, Rifou n'était plus là. Plus aux yeux du monde. Une brise parmi d'autre dans le Jardin voilà ce qu'il était. Un souffle intouchable, invisible, un repos bien mérité pour faire ce qu'Alarin lui avait demandé... Méditer.

_________________
Survivant :
Un parmi les 5:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une visite innocente   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une visite innocente
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Visite médicale des femmes n° 2 infirmière Sate
» Rene Preval en visite au Venezuela et ensuite aux USA
» Visite au château d'Ambleville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre des Ombres :: Le Château des Fous (Partie RP) :: 
Tour de Méditation
 :: 
Jardin
-
Sauter vers: