L'Ordre des Ombres

Rejoignez l'Ordre fou et ses aventuriers
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fleur d'épine

Aller en bas 
AuteurMessage
Fleur d'épine

avatar

Niveau : 1
Race : Prétendue humaine
PV : 4
Acrobatie : Nul(0)
Artisanat : Nul(0)
Combat : Nul(0)
Connaissance : Nul(0)
Magie : Fort(3)
Tir : Nul(0)
Messages : 2
Expérience : 20
Date d'inscription : 18/04/2010

MessageSujet: Fleur d'épine   Dim 18 Avr - 18:59

Qui êtes-vous ?



  • Nom : /
  • Prénom : Rachel mais personne ne l’appelle ainsi, surtout qu’il paraît que ce n’est même pas son véritable prénom. Il est surtout là pour satisfaire les petits curieux.
  • Surnom : Fleur d’épine est la façon dont elle se présente quand on le lui demande, ne me demandez pas pourquoi, je ne sais même pas si elle-même le sait.
  • Âge : Ne vous fiez pas aux apparences, elle est bien plus jeune qu'il n'y parait, Fleur ne doit pas avoir plus de 17 ans, voire moins.
  • Race : Humaine à ce qu’elle prétend mais je la soupçonne d’être une asraï, déchue ? va savoir.
  • Classe: Diseuse de bonne aventure officiellement mais maîtresse des songes conviendrait mieux officieusement.
  • Monde d'Origine : Alkyon, monde de petite envergure peuplé de créatures aussi magiques que rares parmi les humains innombrables.
  • Signe particulier : Fleur danse plus qu’elle ne marche et porte en permanence une bouteille de saké à la main droite qu’elle tient entre son pouce et son majeur pendant que ses autres doigts frétillent autour constamment (tic ?).
  • Tour : de Méditation.


Approchez qu'on voit un peu à qui on a affaire...

Physique :

Si vous la croisez, ce sera sûrement au détour d’un chemin, marchant entre arabesques et sauts de chat, jouant de la flûte traversière, les yeux fermés. Vous aurez cette étrange impression de résidu de beauté, une beauté magique mais dont il ne reste plus que de faibles traces. Aux premiers abords vous verrez un corps galbé alors que quelques secondes plus tard vous ne direz plus que svelte, vous verrez une peau de nacre pour finir par un teint clair voire terne, des mains effiler pour des mains sans particularité, des cheveux d’un vert lumineux pour terminer sur un vert algueux, un visage aux traits délicats pour un simple visage ovale, des lèvres sensuellement ciselées pour des lèvres au mieux fines. Et quand vous vous demanderez enfin si cette elfe ne se serait pas jeté un sort de beauté raté pour tromper les gens, ses yeux s’ouvriront… Et vous plongerez votre regard dans ses yeux où il en restera subjugué durant de très longues minutes. En effet autour de ces deux iris d’un noirs profond se mélange avec fluidité un nombre infini de couleurs. Essayez donc de les compter, vous n’y arriverez probablement pas : déjà car leur nombre est incalculable mais en plus… regardez avec attention et vous verrez que les couleurs ne sont pas fixes. Illusion d’optique ? Va savoir. Mais c’est là que vous doutez, et si c’était votre premier aperçu qui était le bon ? Vous ne savez plus quoi penser mais ne pouvez plus vous le demander car elle a désormais passé son chemin le temps que vous repreniez vos esprits.

Vous retournant vous pouvez enfin l’observer avec plus de clarté bien que trop largement pour satisfaire vos yeux jusqu’à ce qu’elle disparaisse de votre vision. Elle ne doit pas dépasser les 1,72 mètres ni les 50 kilos, son corps habillé de manière assez parsemée semble vous le crier. Ayant un gros faible pour la couleur verte, il est rare qu’elle ne porte pas cette couleur en habit. Préférant les tenus assez pratique elle a pourtant la mauvaise habitude de toujours porter des manches (souvent des sur-manches) bien trop encombrante pour la plus part des gens. Néanmoins Fleur apprit à s’en accommoder et à en faire même plus un atout qu’un handicap, lui permettant de dissimuler des objets ou d’en faire apparaître avec une rapidité époustouflante. Pourtant ça lui arrive quand même de s’emmêler dedans de temps à autre, voire de se casser la figure par terre (portant généralement des bottes à talons, ça n’aide pas vraiment il faut dire).



Caractère : S’il ne fallait utiliser qu’un seul et unique mot pour décrire Fleur, ce serait celui de « contradictoire ». En effet cette jeune fille est pavée de contradictions dans son comportement ; si vous ne perdez pas le file ou n’êtes étourdis, peut-être pourrez vous commencer à discerner qui se cache derrière ce personnage pour le moins mystérieux.


La rêveuse attentive : Croisez-là et vous ne pourrez vous empêchez d’être surpris par son attitude. Marchant entre arabesques et sauts de chat, jouant de la flûte traversière, les yeux fermés, n’ayez crainte car elle ne vous bousculera pas. Aussi inimaginable que cela semble. De la même manière ceux qui la connaitront bien sauront que même lorsque son visage n’est pas absent, son esprit est quand même bien loin de tout. Passant son temps à songer, rêvasser, réfléchir, disserter, méditer ou fantasmer, cela en fit quelqu’un de particulièrement distrait. Pourtant son esprit ne connait jamais aucun moment d’absence : interroger là à n’importe qu’elle instant elle saura vous répondre comme-ci elle avait tout écouté depuis le début. Avec le temps Fleur apprit à s’abandonner à ses pensées sans pour autant perdre le fil du présent. Attentive aux moindres détails qui l’entourent autant qu’il ait facile de mettre un pied devant l’autre sans y penser.


Le sang-froid enjoué : Vous ne verrez jamais Fleur s’énerver ou de mauvaise humeur. Vous ne la verrez jamais non plus s’exciter. Vous pouvez essayer de la mettre en colère ou de la provoquer, à mon avis, vous n’aurez que très peu de chance d’arriver à un résultat concluant. Le plus souvent d’un calme à toute épreuve, Fleur d’épine possède en permanence des lueurs amusées qui brillent au fond de ses yeux comme d’éternels flambeaux pour rappeler sa douceur naturelle. Elle n’aime pas le sérieux et le strict, préférant la fantaisie et l’enjouement. Notions qu’elle s’emploie à appliquer au mieux possible. Par contre ne vous attendez pas à ce qu’elle n’ait non plus aucune répartie, la jeune fille sait être aussi méprisante que sarcastique dans ses moments.


La lassée persévérante : D’une volonté et d’une persévérance à toute épreuve il est rare qu’elle ne parvienne pas à l’objectif qu’elle s’est fixée ou que quelqu’un lui résiste. Perfectionniste elle est même parfois trop exigeante, envers elle-même plus qu’envers les autres. Pourtant c’est une jeune fille qui montre facilement des moments de lassitude. Baissant régulièrement les bras pour mieux les relever dirons-nous. De la même manière les autres peuvent rapidement réussir à l’exaspérer s’ils n’y prennent garde pourtant elle écoute toujours les autres avec plaisir et sans rechigner ; d’ailleurs bien que ne recherchant pas la compagnie des autres elle n’essaye pas non plus de les éviter. Et bien qu’elle ne cherchera jamais à se mêler de ce qui ne la regarde pas, si elle sent quelque chose ne pas tourner rond, soyez sûre qu’elle fera tout pour le découvrir.


Une sentimentale trompeuse : Aux apparences vous pourrez penser que Fleur est quelqu’un de sentimental. Vous ne la verrez jamais sans une expression sur le visage, et une sensibilité qui vous étonnera toujours. Si vous êtes attentif vous vous rendez vite compte que tout cela n’est qu’une sorte de façade. La jeune fille est souvent très loin de ressentir réellement tout ce qu’elle montre, pour elle c’est uniquement une façon d’être à l’extérieur. Ce n’est pas non plus de l’hypocrisie. Seulement une façade. Ayant appris à garder une réserve monumentale de ses sentiments malgré ce qu’elle exprime, Fleur garde sûrement caché au fond une multitude de secrets, de regrets et d’émotions cachées dont même les êtres les plus persévérants et obstinés n’arriveraient à mettre à jour.


Entre sagesse et ivresse : Observatrice et surtout réfléchie, elle est d’une sagesse profonde qu’elle n’exprime cependant jamais avec le sérieux que cela mériterait. Bien que parlant peu, chacune de ces paroles est généralement fortement réfléchie en plus d’être pratiquement toujours marquée d’une note d’humour. Pourtant avec toutes les heures de réflexion qu’elle passe, celui qui n’écouterait pas ce qu’elle dit serait bien idiot. Elle aime autant réfléchir à de nouveaux sujets qu’elle se passionne pour tout ce qui tourne autour des rêves, ne cessant de méditer ou de travailler dessus. Mais d’un autre côté… comme toute personne normalement constituée, Fleur est loin d’être sans défaut, dont le plus marquant est sûrement sa trop grande tendance à l’alcool ! Et oui malgré les apparences on pourrait pratiquement qualifier Fleur d’alcoolique, si ce n’est déjà le cas. Raffolant des boissons alcoolisées c’est ce qu’on pourrait appeler son pêché mignon. A ceci près que ça n’a rien de mignon de la voir complètement ivre, état qui lui arrive très régulièrement et dont les effets sont aussi diverses et variées que leur durée ainsi que leur ampleur. Les conséquences peuvent être dévastatrices mais à l’inverse elle n’a aucun effet de contre coup suite à un état d’ébriété, sûrement du aux nombres de fois hallucinante où cela lui arrive. Elle garde toujours une bouteille d’alcool à portée de main d’ailleurs. Avec on se demande comment fait-elle pour rester parfaitement lucide.


Un étrange pacifisme : Il est catégoriquement impossible de surprendre un jour Fleur se battant, étant donné qu’elle n’en possède aucune notion. De la même manière s’interpose-t-elle toujours entre un conflit pour éviter qu’il ne dégénère. Néanmoins elle n’essaiera pas non plus de le résoudre par la voix de la diplomatie, préférant simplement mettre tout le monde d’accord en leur infligeant un coup de flûte sur la tête ou en les endormant au moyen de sa flûte en dernier recours. C’est la première à dire que se battre ne résout rien mais son savoir ne lui indique par autant de chercher un autre moyen de résoudre les problèmes. Préférant les faire passer à la trappe. Une mauvaise habitude prise à cause de ses dons sur les songes, les songes étant comme un arrêt, un moyen de faire pause sur tout le reste, et donc un moyen suffisant à son goût.


Une apparence sous une autre : Son air rêveur attentif, son sang-froid enjoué, ses sentiments trompeurs, sa sagesse pourrait presque nous faire croire à une jeune fille qui sait plus que se protéger derrière un mur d’apparence solide comme du roc. Mais tout ça n’est encore qu’une apparence de plus. Sa fragilité est d’une importance inconsidérée, encré jusqu’au plus profond de la pulpe de son être. Peut-être qu’elle ne ressort jamais, mais elle est bien là. Rendant Fleur aussi fragile et frêle face au monde qu’une plante à la naissance face à un hiver trop rigoureux.


Pour terminer nous conclurons simplement qu’il ne faut pas se fier aux apparences avec cette jeune fille, pourtant n’allez pas non plus chercher plus loin car c’est tout ce à quoi vous aurez le droit : les apparences. Le seul véritable mot qui mériterait de la définir.



Racontez-nous votre histoire...


(du plus proche au plus éloigné)

I A travers un rêve (entre présent et futur)

-Une obscurité grandissante, des tours noires s’élevant dans le ciel flou. Les contours d’un château à l’aura tordue se précisant. Cinq tours décharnées habitées d’esprits agités t’attirant inlassablement. Tu as beau prendre n’importe lequel des chemins, tous te ramènent à cette vision. Tu n’as pas peur, non tu es seulement inlassablement attirée. Tu vois des formes au loin, tu entends des voix silencieuses murmurer, tu sens des forces puissantes en présence… Il y a quelque chose là-bas… Tu te rapproches d’un pas de plus et… -

Toujours le même rêve depuis ce qui te semble être une éternité. Tu te lèves lentement du tapis de mousse sur lequel tu as du t’effondrer quelques secondes plutôt. Tu as mal au crâne, certainement te l’ais-tu cogné en tombant. Mais tout ça n’a que très peu d’importance. Tu attrapes ta flûte rangée dans l’une de tes manches, et tu te mets en route. Tu as oublié le goût de la peur et de la douleur depuis longtemps, les doutes ne sont plus que de vagues émotions ne s’attardant pas plus qu’une petite fraction de secondes. Cela fait si longtemps que tu erres, au fond de toi tu sais qu’il est temps d’y mettre un terme.


II Rien que les apparences (quelque part dans le passé)

[Parchemin d'une des nombreuses bibliothèques d'Alkyon]


[POV d’un simple garçon de village]


"J’ai lu ce parchemin il y a des années, en fait pas tant que ça vu que j’ai dix ans et que j’ai du le lire vers… bah il y a quelques mois en fait. C’était à cause de la diseuse de bonne aventure qui est arrivée au village il y a quelque temps maintenant. On n’avait jamais vu personne de semblable jusqu’ici, j’étais sûr qu’elle était différente des autres ! Mais personne voulait me croire, les adultes, tous les mêmes !"

Tout a commencé par une simple journée de printemps, bientôt aurait lieu la fête des fleurs au village. Fleur d’épine (c’est ainsi qu’elle se faisait appeler) est arrivée un matin aux aurores, mais tout le monde était déjà levé. Apparemment c’était une roturière, voyageant de village en village. Elle se disait diseuse de bonne aventure, bien sûr personne ne la croyait. D’ailleurs tout le monde l’évitait au début. En même temps, qu’est-ce qu’elle était bizarre ! Elle dansait en marchant, jouait de sa flûte traversière. Et elle adorait monter sur les rebords (bords de fontaines, rondins, barrières…), et cette aire distrait et rêveur qui ne la quittait jamais, et cette bouteille d’alcool qu’elle montait à ses lèvres toutes les trois minutes. Bref… tout le monde la prenait plus ou moins pour une folle.

Elle est restée quelque temps au village comme ça, évitée de tous, en même temps ça ne semblait pas vraiment la gêner. Elle ne recherchait pas la compagnie des autres, et semblait ignorer leur visage. Par contre nous, les enfants, on essayait sans cesse de s’approcher d’elle mais nos parents nous en empêchaient tout le temps ! Quels rabat-joies ceux-là ! Alors on la regardait seulement par la fenêtre de chez nous. On aurait dis qu’elle était toujours quelque part ailleurs que dans ce monde, peut-être est-ce pour échapper à quelque chose ? Je ne sais pas… en tout cas je ne l’ai presque jamais vu ouvrir les yeux. On pourrait presque croire que son inconscient s’est endormi, laissant son esprit et son corps continuer de vivre. C’est comme tout cet alcool qu’elle n’arrêtait pas de boire, et je ne l’ai jamais vu ivre durant la journée. Par contre la nuit parfois il me semblait apercevoir de temps en temps une forme titubante, ou alors comme un fantôme… Je n’arrivais pas à bien la discerner, une fois je l’ai même appelé pour être sûr de ce que je voyais mais elle n’a pas répondu, je n’ai même pas l’impression qu’elle m’ait entendu. Etrange tout ça, non ? Hey, dites pas que je suis fou d’abord ! Je vous dis juste ce que j’ai vu moi. Je n’arrête jamais de me demander ce qui a pu lui arriver. D’où vient-elle, où est-elle née, qui sont ses parents, avaient-elles des amis, a-t-elle toujours vécu sur la route ? Etcetera… Et finalement malgré le nom d’heures incalculable que j’ai passé à l’observer, je n’ai rien appris de concluant sur elle.

Et puis peu à peu les gens se sont déridés… il était temps quand même ! ça a commencé par une vieille femme qui désirait savoir si son fils partit combattre pour les armées de notre seigneur reviendrait en vie. Et comme Fleur s’était dit diseuse de bonne aventure bah… la vieille a tenté le coup. Il paraît que Fleur lui a montré une vision de son avenir dans lequel elle voyait son fils revenir. Et puis après ça n’a pas arrêté, mais fallait quand même dire qu’elle restait très étrange cette fille. Avec toutes ses manières bizarres et puis son allure étrange aussi. Vous croisez souvent des cheveux vert vous ? J’ai essayé de dire à ma mère qu’elle n’était pas normale mais le seule truc qu’elle me répondait c’était : « Bien sûr qu’elle n’est pas normale, qui voudrait vivre comme elle ! ». Alors j’ai décidé de mener ma propre enquête, et j’ai feuilleté tout ce que je trouvais sur les créatures magiques et puis bah… j’suis tombé sur l’asraï. Ça ne correspondait pas totalement, mais je sais pas pourquoi… plus je lisais la description de cette race, plus je regardais Fleur, plus j’étais sûr que s’en était bien une !

Malheureusement je ne pourrais pas vous le confirmer car le jour où je suis allée la voir avec la ferme attention de lui faire part de mes trouvailles (et oui on est naïf à cet âge), la seule chose qu’elle m’est répondu c’est un sourire mutin et doux tandis qu’elle posait son index sur ses lèvres en signe de silence. Voyais-y ce que vous voulez, moi je ne pourrais rien ajouter d’autres. Parce que si c’est vraiment une asraï, bah… pourquoi elle n’y ressemble plus ? En tout cas, le lendemain de ce jour elle avait disparu du village avant même que l’aurore ne pointe. Paraît qu’elle sillonne toujours les villages, c’est peut-être vrai, peut-être pas, qui pourrait le dire. Cette fille elle était comme la brume, et je ne pense pas qu’un jour une seule personne saura la vérité sur elle.



III A la surface (lointain passé)

[Chant d’une grenouille]

Croa… Croa… Croa…

"Et elle danse dans la brume sur les nénuphars, et ses cheveux volent, s’envolent. Irradiant d’une lumière dans l’obscurité, toi ma douce elfe qui m’a apprit à chanter ! Tout ceci n’est plus qu’un lointain souvenir… mais où es-tu ? Le lac se meurt sans toi, tu es partie, tu as disparu ou aurais-tu… trépassé ? Non, je n’y crois pas ! Tu es là-bas, quelque part. Loin de nous ! Je me souviens encore de ta mélodieuse musique avec laquelle tu m’endormais. Et toi t’es-tu endormie quelque part… plongée dans un de tes rêves ? Les humains sont si odieux, sont si méchants… mais pourquoi donc l’as-tu suivi ? Nous reviendras-tu ma tendre elfe ténébricole. Livrée à toi-même… toute seule dans ce monde d’humains hypocrites. Tu as toujours été plus téméraire que tes sœurs mais pourquoi donc a-t-il fallu… que tu te fasses avoir par les jeux de la… séduction !"

Croa… Croa… Croa…


Mais... Qu'est ce qui traine dans votre sac ? Et puis, de quoi êtes vous capable ?

Possessions : Cachée quelque part au fond de sa manche droite une flûte traversière oscille au rythme des pas de sa maîtresse tandis que dans sa manche gauche tangue une orbe magique qui lui permet d’enfermer des songes en son sein. Et bien à la vue de tous Fleur garde toujours à la main une bouteille en céramique bordeaux de saké.

Première dépense de points (niv1) :

  • Acrobatie :
  • Artisanat :
  • Combat :
  • Connaissances :
  • Magie : 3
  • Tir :

Dons :
    Maîtrise de la flûte traversière : Joueuse talentueuse de flûte traversière dont elle peut se servir de la mélodie pour endormir.
    Rêve éthéré : Capacité lui permettant de plonger quelqu’un dans un songe où lui ait dévoilé une infime partie de son futur durant une dizaine de secondes. En contrepartie, il lui arrive à elle-même de tomber dans cet état de léthargie sans qu’elle ne puisse le décider. Les apparitions sont généralement floues mais peuvent se préciser dans le cas de mêmes apparitions récurrentes.
    Confusion : Don lui permettant d’enfermer quelqu’un dans un rêve ou un cauchemar en lui faisant croire que c’est la réalité. Néanmoins il ne peut rien arriver à la victime dans son songe.


Autre : Fleur souffre de somnambulisme très récurrent, à ne surtout pas réveiller brusquement sous peine de conséquences dramatiques (autant pour elle que pour celui qui a eu le malheur de la réveiller, si vous voyez ce que je veux dire… ).

[Je suis navrée pour le parchemin mais j'ai eu beau retourner le problème dans tous les sens, pas moyen de conserver les parties transparentes]


Dernière édition par Fleur d'épine le Dim 18 Avr - 23:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alarin
Maître des Arcanes
avatar

Niveau : 10
Race : Drow
PV : 13
Acrobatie : Moyen(2)
Artisanat : Faible(1)
Combat : Nul(0)
Connaissance : Puissant(4)
Magie : Surpuissant(5)
Tir : Nul(0)
Fiche de Perso : Alarin
Messages : 342
Expérience : 231
Dons : Téléportation
Langues (Drow et démoniaque)
Empathie avec les araignées
Discrétion dans l'Ombre
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 28
Localisation : Loin du monde, au calme

MessageSujet: Re: Fleur d'épine   Dim 18 Avr - 20:05

La fiche est bien sympa... Nous attendrons Rifou pour la juger pleinement, vu qu'il sera ton maître. Ceci dit, elle me plait.

Le soucis du parchemin, c'est assez facile à régler. Seuls les fichiers .gif et .png (parmi les formats) supportent les transparences. Pas le .jpg que Tu utilises.


Bienvenue.

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha thalra elyhinn dal lil alust - Quiconque passe son temps à regarder dans son dos rencontrera la mort de front.
Proverbe drow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ishtar.forum-actif.eu/index.htm
Fleur d'épine

avatar

Niveau : 1
Race : Prétendue humaine
PV : 4
Acrobatie : Nul(0)
Artisanat : Nul(0)
Combat : Nul(0)
Connaissance : Nul(0)
Magie : Fort(3)
Tir : Nul(0)
Messages : 2
Expérience : 20
Date d'inscription : 18/04/2010

MessageSujet: Re: Fleur d'épine   Dim 18 Avr - 20:11

Ah non, je suis vraiment désolée mais que ce soit pnj ou gif, l'image ne passe pas ; j'ignore totalement pourquoi ^^''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fleur d'épine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fleur d'épine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reflexion sur la saga Michelet Casimir - Jean Saint-Fleur
» 2 éme entraînement de Nuage de la mort et de fleur enflammée finished
» Fleur d'Aphélandra du Clan du Vent
» Promenade dangereuse(PV fleur enflamée)FINIII
» [PRIORITAIRE] Petite Fleur [Ombre] - Femelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre des Ombres :: Partie hors RP :: 
Les personnages
-
Sauter vers: