L'Ordre des Ombres

Rejoignez l'Ordre fou et ses aventuriers
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Naska Milona, la reine déchue...

Aller en bas 
AuteurMessage
Naska
Apprenti
Naska

Niveau : 2
PV : 4
Acrobatie : Faible(1)
Artisanat : Nul(0)
Combat : Nul(0)
Connaissance : Moyen(2)
Magie : Nul(0)
Tir : Nul(0)
Fiche de Perso : Jolie...
Messages : 12
Expérience : 85
Dons : -Maitresse des dragons
-Présence
-Langages draconiens
Date d'inscription : 15/01/2010

Naska Milona, la reine déchue... Empty
MessageSujet: Naska Milona, la reine déchue...   Naska Milona, la reine déchue... I_icon_minitimeVen 15 Jan - 18:12

Qui êtes-vous ?


Naska Milona, la reine déchue... Avy00510
Naska


  • Nom : Milona
  • Prénom : Naska
  • Surnom : Reine des Cieux, la Grande
  • Âge : 76 années de Marskäg
  • Race : Maitresse | Mirush
  • Classe: Dominatrice
  • Monde d'Origine : Marskäg
  • Signe particulier :La couleur de ses yeux, se situant entre le carmin et le grenat. Ainsi que le tatouage sur son dos, vestige de son ancien rang.
  • Tour : De guerre ? Centrale ? Miroirs ? À voir au cours d'RP.

Approchez qu'on voit un peu à qui on a affaire...


Naska Milona, la reine déchue... Wyrm_b12
Naska en guerre

    Physique : Naska est une femme qui s'impose autant par son caractère que par sa taille. Surplombant beaucoup d'autres races par ses deux mètres seize, elle garde cependant de belles formes grâce à un poids qui s'accorde parfaitement avec sa hauteur. Sa couche fut le lieu d'accueil de plusieurs hommes qu'elle n'aimait point mais dont elle avait besoin pour sa descendance. Mais eux ne s'en sont jamais plaint...
    Son visage, jeune et plutôt agréable à regarder, peut être doux comme dur, mais garde toujours ce côté surnaturel qui charmait tant les hommes de sa race. Ses yeux rouges y sont sans doute pour quelque chose... Semblables à deux feux dans la nuit, ils inspirent le respect à quiconque plonge à l'intérieur. C'est sans conteste la partie la plus expressive de son visage. Malgré son éducation, elle ne réussit jamais à cacher la fureur qui pouvait la ronger, ou la tristesse qui la ravageait : elle est un livre pour tout ceux qui savent observer.
    Sa chevelure obscure encadre à la perfection son visage. Cette première, légèrement ondulée, dévale le dos de la Maitresse jusqu'au creux de ses reins, dissimulant au monde qui pourrait l'observer le tatouage qui se trouve au beau milieu de son dos. Cachant parfois un de ses yeux, ses cheveux fuyants forment malgré tout une chevelure qui va à ravir à la douce et redoutée Naska.

    Revenons à son tatouage... Petit bijou des peintres-tatoueurs Mirush, il représente le statut de souveraine qu'était celui de Naska Milona; celle qui règne sur les cieux. En clair, son tatouage montre le ciel tel qu'on peut le voir de Marskäg, ses deux étoiles jumelles, défiant les lois de la physique en vivant côte à côte sans pour autant s'attirer l'une vers l'autre, les quatre lunes, qui rendaient les marées de Marskäg des plus complexes à étudier et des plus dangereuses de par leur imprévisibilité. Et son ciel étoilé... Naska était, à l'image de ce dernier, une beauté.

    Naska garde en permanence un petit souvenir de sa mère, un anneau en acier percé dans son oreille gauche. (elle souffrirait d'ailleurs de l'enlever étant donné qu'il n'a pas d'ouverture...) Ses tenues vestimentaires pouvaient être assez extravagantes dans son monde, même sur un champ de bataille. Combien de fois ne l'avait on pas vue presque nue sur le dos d'un dragon ou d'un pseudo-dragon ravageant tout sur son passage ?


    Caractère : Naska n'est pas vraiment une personne facile à comprendre et il en était déjà ainsi avant le complot qui se tramait derrière son dos. Pas qu'elle soit malsaine ou capricieuse, non... Il s'agit juste du fait qu'elle ait du mal à savoir ce qu'elle veut et que cela se répercute assez rapidement sur son humeur. De plus, elle pense souvent à des choses n'ayant aucun rapport avec les évènements actuels, ce qui, je peux vous l'assurer, n'a jamais rien fait pour aider les gens à comprendre pourquoi ils étaient obligés de sortir de son palace.
    Sa confiance était un cadeau qu'elle avait offert à toutes ses soeurs ainsi qu'à un homme. Mais elle se gardera de faire la même erreur une seconde fois. Sa méfiance n'a fait que croître après la trahison des autres Maitresses. Si Naska appréciait le pouvoir, ça ne pouvait être que mille fois moins que ces misérables vipères. Son don ne l'avait jamais poussé à se sentir supérieure aux autres. Même si elle savait que le sien était amplement plus puissant que celui des autres Maitresses. Sa croyance en la bonté des autres ne fit que chuter aux cours des dernières années. Elle est à présent froide, et distante. Même s'il est possible que quelqu'un ravisse son coeur ou plutôt ce qu'il en reste. Enfin, après ce qu'elle a récemment réalisé, elle en doute fort...

    L'amour, elle ne le connu jamais. Du moins, jamais comme elle l'aurait voulu. Un homme à chérir, des filles douées de talents comme les siens et, peut-être, un fils. Mais elle n'eut rien de tout cela jusqu'à présent. Au fil de ses tentatives, elle comprit qu'elle ne pouvait pas avoir d'enfants. Et que cela venait d'elle et non des hommes avec qui elle avait fait des tentatives toutes plus infructueuses les unes que les autres. Elle y repense souvent, ce qui la plonge dans un état de tristesse profonde : son plus grand rêve réduit à néant... Et réaliser qu'elle vient de perdre l'homme qu'elle aimait est plus que difficile pour elle.

    Malgré les épreuves que Naska a subit, cette dominatrice sait ce qu'elle veut : devenir assez forte pour se venger des Grandes Maitresses dont elle faisait autrefois partie. Et le château des fous est sans doute le meilleur endroit où elle pourrait y arriver. Elle n'aurait pu imaginer atterrir dans un meilleur endroit pour trouver de puissants alliés capable de l'aider dans sa tâche. Elle semble trouver un certain repos dans le jardin, qui lui rappelle sans conteste le monde où elle est née.

    Sa rage n'a d'égales que son envie de devenir meilleure. Et son espoir. L'espoir de rencontrer des gens différents. Des gens qui seraient vraiment bons, sans mauvaises intentions à son égards. Même si, au fond d'elle, elle craint que sa froideur ne fasse fuir ces gens -dans le cas où ils existeraient-. Dame Milona n'est pas ce qu'on pourrait appeler une femme discrète. Quand elle est là, elle le montre de toute les façons possibles. Que ça soit par sa prestance, son charisme, ses paroles ou sa taille, elle fera tout ce qu'il faut pour ne pas qu'on ne l'oublie. La discrétion ? Qu'est-ce que ce mot étrange... ? Elle l'ignore et préfère sans aucun doute continuer à le faire. De toute façon, elle trouve lâche ceux qui font des choses en cachettes. Et se considère comme tout, sauf bête et lâche.

    Elle reconnait avoir des défauts, mais elle est toujours prête à s'améliorer. Enfin, tout dépend des points à améliorer... car il y a des limites : Son physique, parfait, n'est pas à critiquer. Elle a une taille idéale pour voir de loin, un visage soigné, un corps avec des formes où il le faut et voilà tout ! D'ailleurs sont idéologie non plus. Ce en quoi elle croit, quoi que soit cette croyance, est sacrée à ses yeux. Elle n'ira jamais dire que les idées de quelqu'un sont stupides, même si elle le pense, et veut que les autres fassent de même à son égard. Elle écoute ce qu'on lui dit. Sauf si le tout devient trop stupide à ses yeux ou qu'elle n'est pas dans une attitude d'écoute. Les raisons amenant à cela peuvent être multiples et diverses : la personne qui lui parle l'indiffère, les propos prononcés risquent de l'énerver et elle désire rester calme, elle pense à quelque chose d'autre qui est plus important à ses yeux, elle voudrait rester seule,... Je vous l'avais dit, diverses...

    Il reste sans doute énormément de choses à dire sur Naska mais, étant une Mirush à part entière, on ne pourra jamais tout savoir sur elle : elle change avec le temps, les personnes, d'une seconde à l'autre. En d'autre terme, Naska Milona vit.







Racontez-nous votre histoire...




    Il y a plusieurs choses à savoir sur le monde de Marskäg et la race Mirush avant de parler du cas particulier de Naska.



Naska Milona, la reine déchue... Marska10


    Marskäg... Ce monde est une immense planète, la diversité de la faune et de la flore qui y vit est plus qu'impressionnante. Des arbres d'une forme des plus étranges, des fougères à l'odeur hypnotique, des fleurs aussi belles que dangereuses, ... La flore de Marskäg a une part de vivant que les autres mondes n'ont pas. En effet toutes les plantes de Marskäg peuvent se mouvoir, ce qui rend les plantes toxiques, mortelles ou... aillant une petite faim encore plus dangereuses que si elles restaient sur place. Toutes possèdent une intelligence primaire qui leur permet de trouver un emplacement idéal au soleil, une proie innocente ou tout simplement un individu de la même espèce.
    Des espèces animales originales peuplent Marskäg. Mais on y trouve aussi des animaux d'autres mondes. Rares sont celles inoffensives face au nombre impressionnant de carnivores adorant manger ou tout simplement déchiqueter. Et Marskäg n'est pas en manque d'herbivores ressemblants aux classons, petits animaux extrêmement mignons, pas plus gros que le poing d'un Mirush, qui ont la fâcheuse tendance d'enfoncer les excroissances osseuses qu'ils ont au milieu de leurs mains dans tout ce qui peut saigner...

    Les différents océans côtoient pour certains les flancs d'une montagne ou d'un volcan, pour d'autres des plages de sables fins, de roche dure ou de cailloux. Les marais frôlent les limites de forêt chaudes, deux pôles se font front, l'un au sud-est l'autre au nord-ouest. Des lacs et des rivières venant des monts Kines parsèment les Plaines d'Almar. Des forêt changent le paysage des montagnes de la désolation du néant en un paradis des espèce. Tous les environnements de Marskäg semblent vivre en parfaite harmonie les uns avec les autres.

    Les deux étoiles de ce monde sont des étoiles jumelles : Nis et Sin. Étant côte à côté dans le ciel, elles restent en permanence côte à côte. Leurs lueur combinée rend l'atmosphère de Marskäg une des plus magnifiques qu'il est possible de voir. En fonction du moment de la journée, sa couleur est soit légèrement jaune, soit mauve ou encore légèrement brunâtre en fin de journée. On ne peut parler de nuit noire sur Marskäg car le cycle des quatre lunes illuminent à la perfection cette Terre. La nuit ici n'est pas noire, mais d'un bleu envoûtant et aidant au sommeil.
    Il faut tout juste 400 jours à Marskäg pour retrouver le même ensoleillement à un endroit donné après la fin d'un jour. Le calendrier tel qu'il se trouve dans l'esprit de chacun est composé de dix mois de quarante jours chacun. Trois saisons agrémentent le tout, un printemps, comprenant les quatre premier mois de chaque année, un été, comprenant les quatre mois suivant, et un automne, offrant à la flore deux mois de repos qui leur suffisent amplement.


    C'est sur cette terre hostile que s'éveillèrent trois races conscientes du pouvoir de leurs intellect. Trois espèces fort différentes, tant sur le plan de la morphologie, que sur le plan idéologique ou celui de leurs capacités :
    Les Dah'Âl. Seigneurs des esprits, comme on les appelle. Heureusement pour les autres races, ce sont tous des pacifistes pur et dur, et ne feront toujours que se défendre. Leur peau bleutée disparait à la lueur des quatre lunes de Marskäg. Non contents de ce simple pouvoir, les animaux et les plantes détestent tant leur goût et leur odeur qu'ils les fuient comme la peste. Malgré cela, ils ne sont que peu nombreux. Ayant une vie quasiment éternelle, ils n'ont en contrepartie qu'une descendance très peu nombreuse. On les surnomme Seigneurs des esprits car ils lisent en toute créature comme dans un livre, ouvert sans même avoir besoin de mode d'emploi, et sachez qu'ils peuvent changer les pensées des créatures « lues ». Une légende Mirush raconte que c'est grâce à l'utilisation de ce don qu'ils arrivent à être laissés tranquille par les créatures qui peuplent Marskäg. Les Dah'Âl sont les bibliothèques de ce monde, ils recensent tout : Guerres, langues, espèces et tout un tas d'autres connaissances. Tout se trouve dans leur mémoire collective. Ce que sait un Dah'Âl, les autres le savent aussi.

    La seconde race à s'éveiller fut celle des Indars. Des géants. Ce mot les définit assez bien. Mesurant au bas mot près de 5 mètres à l'âge adulte, ils ne pensent qu'à manger, détruire, tuer, s'entrainer et... apprendre. Oui, apprendre. Il ne faut pas prendre les Indars pour de simples géants ignares. De plus, certains des leurs excellent dans la maitrise d'un des deux éléments primaires : L'eau, et le feu. La force de cinq Indars suffirait à déraciner un arbre centenaire. Il faut dire que le fait d'avoir quatre bras les aide tout de même assez... La couleur de leur peau, variant entre le jaune et le brun selon l'individu, leur aurait permit de se camoufler dans la végétation de ce monde s'ils n'étaient pas aussi grand et lourds. Même en s'accroupissant, le bruit seul de leur pas sur le sol permet de les savoir en approche. Et ils vont vite...
    En purs combattants, les Indars se battent avec la race des Mirush depuis son apparition. Et ils semblent n'avoir toujours pas compris que s'attaquer aux Dah'Âl était une stupidité sans borne ni nom pour la qualifier. Ces géants ont un cycle de vie très cours comparés aux autres races -même en oubliant le fait qu'ils meurent assez vite au combat-, une vingtaine d'année pour les plus vieux. Par contre, ils ont une petite quinzaine d'année disponible pour générer une... toute petite descendance. Toute petite... comme celle des lapins. Cycle de gestation de trois mois, avec une moyenne de 5 nouveaux-nés par naissance -n'essayez pas de comprendre comment la mère survit, même les Dah'Âl l'ignorent-, inutile de dire que les Indars sont un peuple qui serait plus que nombreux si les Maitresses Mirush n'étaient pas là...

Naska Milona, la reine déchue... Black_10
Maitresse des oies


    Les Mirush apparurent quant à eux les derniers, voici près de 1170 années... On pourrait les prendre pour de grands humains au regard étrange. Et c'est sans doute ce que sont les mâles... Ils ne semblent avoir aucun don, si ce n'est celui de savoir user de leurs corps et de leurs tête. Capables de rendre les petites merveilles de leurs imagination réelle, ils s'attaquent à la peinture, la sculpture du bois et de la pierre, la musique, la danse, le chant, l'architecture et toute autre chose qui pourrait leur permettre d'extérioriser ce à quoi ils pensent. Cette race, très attaché à l'art, est aussi très attaché à certaines de ses femmes. En effet, certaines enfants Mirush naissent avec un don. Don unique de sa génération. Ce don est la domination d'une espèce. Rien à voir avec un quelconque dompteur. Une Maitresse, comme on les appelle, peut savoir s'il y a des individus de l'espèce à laquelle elle est liée dans les environs et leurs imposer sa volonté sans même les voir. Les pouvoirs d'une Maitresse grandissent avec les années mais principalement l'expérience. Connaître son don est une chose essentielle pour une Maitresse. Certaines, des plus expérimentées, arrivent à prendre une forme partielle voire complète de « leur » espèce...
    Curieux de savoir pourquoi seuls une partie des fillettes avait ce don, les Mirush se renseignèrent auprès des Dah'Âl. Celui qui leur parla leur dit ceci... :

    Vieux Dah'Âl a écrit:
    « Esprit prend corps et corps devient à esprit comme esprit devient à corps. Nouvelles nées Mirush pouvoir voler esprit d'autres, mais toutes ne le faire. Quand esprit race volé, esprits pour cette race fuir les Mirush pour longtemps! Voilà pourquoi fillettes à vous avoir don unique tant que elles vivantes... »


    Le don des Maitresses les a élevées au rang de « Toutes Puissantes » parmi les Mirush. Les Mirush possèdent trois reines, choisies parmi les Maitresses en fonction de l'espèce dont elles sont maitre. Une gouvernant la terre -et dominant donc une créature terrestre-, la seconde gouvernant les cieux -et maitrisant donc la plus puissante espèce volante- et la dernière gouvernant les eaux -Maitresse d'une espèce aquatique-. Elles ne sont choisies qu'en fonction de l'espèce qu'elle maitrise. Une enfant, dont le don finit par se manifester aux alentours des six ans, arrivant à maitriser une espèce plus puissante dans son ensemble que celle maitrisée par une reine, deviendra souveraine à sa place. Les Maitresses, mais aussi les autres femmes Mirush, ont tendance à préférer avoir des filles que des garçons, ces derniers ne leur assurant en aucun cas un statut important. Car une fillette ne peut diriger un royaume, ça va de soit... La mère d'une jeune reine remplace donc sa fille comme souveraine jusqu'au jour des 20 ans de cette dernière, peut importe l'espèce qu'elle domine si seulement elle en domine une. Mais, contrairement à une « vraie reine », elle ne sera pas tatouée de l'élément qu'elle gouverne.


Naska Milona, la reine déchue... Reines11
Trois reines d'un ancien temps


    Les hommes sont, aux yeux de nombreuses Maitresses et femmes, de simples objets leur permettant de se reproduire. Mais ce sont eux qui font la plupart des tâches : ils s'occupent du ménage, vont généralement chercher des ressources (tâche des plus ardues dans ce monde) en dehors des trois principales cités-Elouah, la capitale, Pinal et Gawon-, s'occupent des métiers d'artisans -et ils sont sont conteste meilleurs que les femmes à ce niveau là-. Les femmes ne sont pour autant pas stupide au point de les dominer eux. De plus elles savent reconnaitre un talent lorsqu'elles en voient un. Il n'est donc pas si rare que ça de voir un conseiller aux côtés d'une reine et non une conseillère ou encore un homme dirigeant un régiment grâce à sa stratégie plus développée. Par contre, l'époux (ou rarement l'épouse) d'une reine, ne recevra aucun titre particulier. Il sera un Mirush comme les autres.
    Malgré la différence qui règne entre les sexes, la société Mirush évite toute les injustices. L'esclavage ou le servage n'existe pas. Le meurtre, lorsqu'il a lieu, est sévèrement puni. Les deux sexes peuvent se battre contre leur ennemis, les Indars. Et il serait stupide qu'il en soit autrement de par la dangerosité de ces derniers. Les Mirush ne doivent leur survie qu'à leurs reines et leurs plus puissantes Maitresses qui arrivent souvent à décimer les ennemis que les Mirush affrontent ou, dans le pire des cas, à les faire fuir...


Naska Milona, la reine déchue... Naska10


    Naska, fille de Milah Milona,Maitresse des griffons et Natus Brale, naquit dans la cité d'Elouah, la capitale des Mirush. Sa mère, conseillère de la reine des cieux, était une femme appréciée pour la justesse de ses propos, son franc-parler, et sa profonde gentillesse. Fille unique, Naska reçu tout l'amour dont un enfant peut rêver de ses parents. Et elle ne voulu jamais de frères ou soeurs qui lui retirerait cet amour. Elle s'amusait assez avec ses amies. Son don s'éveilla bien plus tard que celui des autres petites filles. Elle se demanda longtemps si elle allait être une petite fille d'exception ou au contraire une grande souveraine, comme quand elle jouait avec ses amies. Car le jeux favoris des petites filles Mirush, c'était bien de s'imaginer comme de grandes et puissantes maitresses. Chacune cherchant une espèce plus puissante que celle des autres. Et c'était sans doute au cours de ses repas que Naska se renseigna le plus. À cinq ans, elle posait tout un tas de questions à ses parents et plus particulièrement à sa mère. Se situant près des puissantes et en étant elle même une elle pouvait lui citer et lui décrire tout un tas d'espèces différentes,Aussi bien florales qu'animales. C'est sur cette base que se construisirent les connaissances de Naska sur la vie de Marskäg. Alors qu'elle avait 6 ans elle fut délaissée par ses amies, qui avaient développé leurs don. Sa tristesse était grande à cette époque. Et ce fut peut-être le seul moment où il désira plus que tout avoir un frère ou une soeur pour ne pas être seule, un véritable ami qui serait toujours avec elle. Remarquant son désarroi, ses parents en parlèrent à des amis à eux qui leur proposèrent de faire se rencontrer Naska et leur fils, Morik. De trois ans son ainé, Morik était un brave garçon, bon et intelligent. À l'écoute et serviable déjà à son âge, il fut la main qui secourra Naska de sa tristesse. Trouvant en ce jeune garçon un ami, un grand frère, elle retrouva sa joie de vivre et son intérêt pour toutes les choses.


Naska Milona, la reine déchue... Maitre11
Anya la Suprême
    Une fois passée sa septième année de vie, ses parents et elle même s'étaient fait à l'idée qu'elle n'était qu'une simple Mirush et non une Maitresse. Mais Morik, lui, gardait confiance en sa nouvelle amie. Et ce fut finalement lui qui avait raison, même s'il fallu pour cela qu'un jeune dragon survole le ciel au dessus d'Elouah...Ce fut quelques mois avant ses huit ans. Naska était avec Morik, comme à leur habitude car ils passaient presque tout leur temps ensemble, lorsqu'elle ressenti quelque chose au fond d'elle qu'elle n'avait jamais ressenti auparavant. C'était comme si quelqu'un était en train de la frôler au plus profond d'elle même. Et qu'elle savait pertinemment bien où se trouvait ce quelqu'un. La petite fille se souvint alors de ce que sa mère lui avait dit, que les Maitresses sentaient les individus qu'elles pouvaient dominer au plus profond d'elles-même. Et c'est ce qui était en train de se passer pour elle... Elle ne put s'empêcher de le dire à son ami de manière tellement enjouée qu'il ne comprit au début rien du tout. Une fois qu'il assimila l'information il se mit à rire, heureux de savoir qu'il avait raison au sujet de son amie et de la voir si contente. Il la poussa à appeler l'être qu'elle ressentait, ce qu'elle fit. Sentant le lien qui la reliait au dragon, car sans savoir pourquoi elle avait compris qu'il s'agissait d'un jeune dragon rouge, en ne trouva qu'une seule façon de s'adresser à lui : penser à ce dragon et lui demandant gentiment s'il voulait bien venir Ce qui était, même si ça n'y ressemblait pas, l'injonction d'une Maitresse. Le dragon ne put qu'obéir à la demande de Naska, et il fondit donc vers le jardin des parents de Naska. Les Mirush qui virent une tache rougeâtre foncer sur la ville se demandèrent se que ça pouvait être, jusqu'à ce qu'ils le comprirent en voyant ce qu'était réellement cette tache: une nouvelle Maitresse des dragons était née.
    Tous suivirent le dragon, cherchant à savoir où il allait. Mais lui avait déjà atterrit dans le jardin, devant les yeux ébahis des enfants. Morik espérait au fond de lui que son amie allait être une grande Maitresse comme sa mère. Mais il n'imaginait tout de même pas qu'elle commanderait aux dragons... Sautant dans les bras de son amie, il la félicita. Il n' avait aucun doute sur ce qui allait arriver à présent, Naska deviendrait la reine des cieux ! Le dragon était encore jeune, il était encore petit. Mais il n'y avait aucun doute possible quant à son appartenance raciale. La petite Naska abandonna son ami quelques instants pour s'approcher de l'être rouge qui la regardait. Celui-ci s'approcha en même temps. Il reconnaissait en la fillette une autorité supérieure ayant tous les droits sur lui, et ce fut sans doute pour cette raison qu'il sembla s'incliner devant elle. La fillette se jetta au cou du dragon, les larmes aux yeux, le remerciant au fond de son âme d'être là pour elle. Elle était une Maitresse, Morik avait raison, et quelle Maitresse ! Celle qui commandait aux dragons...

    Les dragons... Créatures les plus puissantes de Marskäg. Régnant sur les cieux, mais aussi sur la terre et les océans, ils étaient les maitres incontestés de ce monde. L'emprise d'un de leur esprit par une fillette Mirush ne se passa qu'une seule fois auparavant, au début même de l'apparition des Mirush. C'est grâce à cette fillette et son don que son peuple réalisa à quel point les Maitresses pourraient être utiles pour leur survie. Ils décidèrent donc d'en faire leur reines et gardiennes.
    Les siècles passèrent après la mort d'Anya la Surprême mais aucun fillette n'arrivait à commander à nouveau aux dragons. Les Mirush finirent bien vite par se dire qu'il n'y avait plus d'espoir à avoir, plus aucune fillette ne dominerait les dragons d'après eux. Mais, il faut croire qu'ils s'étaient trompés...


    Le dragonnet tenait toujours compagnie aux enfants lorsque Milah Milona rentra chez elle. Surprise de voir un dragon chez elle, ahurie lorsqu'elle comprit pourquoi il était là, elle était heureuse. Sa fille, sa petite fille chérie, avait finalement développé un des plus beau don de Maitresse. Elle ordonna aux enfants de la suivre avec le dragon. Il fallait que les reines soient au courant, ainsi que tous les Mirush ! Et ça ne tarda pas à être fait... La venue d'une fillette accompagnée d'un dragon fit du bruit, beaucoup de bruit, tellement de bruit que les reines étaient déjà au courant avant que Milah et les enfants ne viennent à elles. Lorsque Naska et ses compagnons arrivèrent au palais principal, certains épuisés, les reines l'y attendait. La présence du dragon imposait à tous les Mirush présents une marque de respect. Frottant son naseau chaud contre la main de sa Maitresse, les regards se posèrent enfin sur elle. C'était une petite fille comme tant d'autres : un large sourire, un regard rayonnant... Mais elle possédait quelque chose que d'autres n'avaient pas : la fierté qu'elle affichait clairement. Milah et Morik passaient presque inaperçu, mais tous deux étaient heureux pour la petite. Après plusieurs minutes de silence et d'inactivité, les trois reines s'approchèrent du petit groupe et, à la surprise générale de ce dernier et de la foule, s'inclinèrent devant la Maitresse des dragons. Il ne fallut pas longtemps pour que tout le monde fasse de même. Naska était impressionnée, malgré sa taille d'enfant, elle avait presque la même taille que tous les autres accroupis. Elle était à leur niveau. Ainsi qu'à celui des reines. Elle releva son ami et le serra contre elle. À ses yeux, c'était grâce à lui qu'elle était Maitresse car il avait été le seul à continuer à croire en elle malgré le temps avant qu'elle ne rencontre un des êtres auxquels elle était liée.
    La nouvelle du don de Naska se répandit très vite à travers tout Elouah et les deux autres cités. Comme le voulait la tradition Naska fut désignée, grâce à son don, comme nouvelle reine du ciel. Bien sûr, ce fut sa mère qui prit les reines du pouvoir en attendant les vingt ans de sa fille. C'est à ce moment là qu'on la tatoua. C'était un événement important dans la vie d'une reine, son tatouage la désignant comme étant une souveraine à part entière. Malgré ce que l'on pourrait croire l'ancienne reine du ciel, Mitrine Gutar Maitresses des faucheuses- sortes de grandes raies volantes capturant leurs proies avec leur langue couverte de picots -, était plus qu'heureuse d'être remplacée. Le don de Naska était des plus appréciable pour les Mirush, la puissance des dragons de Marskäg pourrait changer le statut de guerre perpétuelle avec les Indars. Et c'est dans cette optique qu'on décida d'enseigner à la fillette tout ce qu'il y avait à savoir sur les dragons et sur la seule et unique Maitresse des dragons qu'il y avait eu avant elle : Anya la Suprême. Naska avait retrouver les fillettes qui l'avaient abandonné. Elle refusa tout simplement de rester avec elles, au grand désarroi des Grandes Maitresses car ces premières allaient grandir en même temps qu'elle et qu'elles devraient aller au combat ensemble. Sa mère lui expliquant son devoir, elle céda et accepta de rester en partie avec elles. Mais même si elle leur offrait à nouveau sa confiance, elles n'étaient pas réellement amies. Ses seuls vrais amis étaient ses parents et Morik. Son très cher ami.

    Morik savait à quel point Naska comptait sur lui. Mais il n'était pourtant pas toujours avec elle. Malgré son jeune âge, il faisait souvent des virées en dehors de la capitale parfois longues de plusieurs jours. Personne ne savait où il allait et il ne le dévoila pas, que ce soit à ses parents ou à sa meilleure amie. Les gens qui le connaissaient étaient surpris qu'il revienne à chaque fois vivant alors que des adultes disparaissaient très souvent dans l'univers hostile de Marskäg. Les années passèrent et les deux jeunes gens grandirent, atteignant finalement le statut d'adolescent à leur 20 ans. Naska monta sur le trône, prenant comme conseillère sa mère, et Morik s'entraina au combat pour pouvoir protéger sa reine et amie. Les années s'écoulèrent lentement et Morik était de plus en plus absent pendant des périodes de plus en plus longues. Morik commençait à avoir un physique attirant grâce à son entrainement assidu ce qui lui attirait les regards lubriques de filles de son âge ou de femmes plus âgées et même d'hommes mais il ne semblait pas s'y intéresser. Quant à Naska, elle acquerrait tous les attributs qu'une des reines Mirush devait avoir. Si ce n'était être en accord avec ses égales. Si sa mère n'était pas là à chaque fois pour la raisonner, elle se permettrait bien de défendre ses arguments à coups de grands cris ou alors ne rien dire du tout : il y avait parfois des sujets si peu intéressants...

Naska Milona, la reine déchue... Morik110
Morik, à 34 ans



    Ce fut vers ses vingt-neuf ans que Naska rencontra pour la première fois la guerre. Et les Indars, qu'elle n'avait jamais vu auparavant. Cette race de géant lui imposait le respect. Autant par ses guerriers farouches qui utilisaient des arbres, d'immenses branches,des rochers ou tout simplement leurs bras pour massacrer les Mirush et les créatures sous le contrôle des Maitresses que par ses puissants mages qui arrivaient à contrôler les éléments pour décimer leurs ennemis. Ce don la fascinait, mais ne l'empêchait absolument pas de chevaucher un dragon pour les décimer. La première bataille qu'elle eu à faire contre eux fut brève, les Indars ignoraient qu'ils avaient à présent une ennemie avec des alliés de taille et de force. Ils furent purement et simplement écrasés. Le dragon qu'elle montait ce jour là suffit à réduire en bouillie les combattants. L'acide de la bête ne pardonnait pas...
    Les combats se suivirent et Naska et les siens revinrent à chaque fois gagnant, et sa popularité auprès du peuple n'en était que plus grande. Surtout qu'elle était la seule à accompagner ses alliés au combat car en général les reines et les autres Maitresses restaient loin des combats, envoyant l'espèce sous leurs ordres se faire massacrer contre des guerriers quasi sans peurs. Car maintenant ils en avaient une: la « Guerrière dragon » comme ils l'appelaient. Elle n'appréciait pas vraiment de les tuer, elle aurait largement préféré qu'une proposition de paix puisse se faire mais aussi bien les Indars que les Mirush refuseraient de la faire.

    Le temps passa et Morik se démarqua des autres Mirush que ça soit par sa force au combat, sa stratégie ou son total dévouement à Naska... Et il était de bon conseil. Ce fut surtout pour cette raison que la reine du ciel le choisi comme nouveau conseiller. Ce choix ne plut guère aux autres reines qui voyaient en la mère de Naska la laisse capable de la retenir de ses impulsions idiotes. Et elles avaient raison de penser que Morik ne jouerait pas vraiment ce rôle. Il était heureux de passer plus de temps avec son amie d'enfance, mais il la soutenait beaucoup trop souvent dans ses opinions aux yeux des égales de cette première. Ce fut à cette époque, vers ses quarante ans, que Naska commença à s'occuper de son avenir, de sa descendance, et donc des hommes. Nombreux furent ceux qui passèrent au moins une nuit avec elle. Mais elle ne tomba jamais enceinte, et c'était sans doute ce qu'il y avait de mieux car elle n'aimait jamais vraiment l'homme avec qui elle couchait. Elle mit d'abord cela sur le dos des hommes mais lorsqu'elle en parla avec son ami, il lui fit comprendre que le soucis ne venait pas forcément des hommes qu'elle avait côtoyé au lit mais peut-être d'elle. Elle finit donc par se rendre à l'évidence... Elle n'aurait jamais d'enfants et c'était de sa faute. Morik fut cependant là pour elle, comme toujours, pour pouvoir la soutenir dans cette période difficile de sa vie. C'était son ami, la main qui la secourait une fois encore, la personne qui comptait sans doute le plus à ses yeux.

    Les années s'écoulèrent et son idéologie et ses choix ne lui apportèrent que des problèmes face à ses soeurs. Les Grandes Maitresses la dépréciait de plus en plus. Non seulement elle n'était que rarement en accord avec les reines de la terre et de l'eau mais elle se permettait sans cesse de faire déguerpir une bonne partie de ceux qui allait la voir dans son palais personnel. Les reines finirent par imaginer un complot. Car même si elles n'aimaient pas Naska le peuple l'appréciait énormément et il leur fallait une raison valable pour que le peuple tout entier veuille sa mort... Beaucoup de Maitresses faisaient partie de cette conspiration visant à renverser Naska. Morik avait tout compris mais trop tard et ne put donc rien faire. On demanda à Naska ainsi qu'à d'autres Maitresses et de nombreuses troupes de s'attaquer aux Indars. Mais c'était un piège. Lors du combat, des Maitresses complices de la machination firent leur apparition pour massacrer les leur. Le but était simple : faire porter le chapeau de cette « catastrophe » à la maitresse des dragons. Il n'y eu que deux survivants : Naska et Morik. Naska avait remarqué le carnage qui avait eu lieu sans rien comprendre et s'était empressé d'aller sauver la seule personne qu'elle pouvait encore sauver.


Naska Milona, la reine déchue... Her_ch11
Naska et Morik en exil
    Alors qu'elle comptait retourner à Elouah pour avoir des explications, Morik l'en dissuada. Il lui expliqua qu'on allait sans doute la rendre coupable du massacre qui avait eu lieu, que c'étaient des Maitresses qui avaient tuer les troupes, qu'au final tout ça n'était qu'un complot pour la discréditer aux yeux du peuple. La reine du ciel, ou plutôt l'ex reine du ciel à présent, était sous le choc et avait quand même du mal à croire à ce son ami lui disait... Mais elle ne pouvait se risquer à aller en ville sans être mise en cage... Et la fuite ne ferait que certifier ce qui serait dit au peuple. Elle était dans un dilemme et tout ça à cause de quoi ? De sales traîtresses...
    Les deux adultes fuirent toute trace de civilisation, survivant pendant des années sans trop savoir comment. Parfois accompagné d'un dragon mais souvent seuls tous les deux, ils parlaient de leur passé commun ainsi que de leur avenir. Ils ignoraient ce qui allait ce passer mais un désir rongeait l'ancienne reine : la vengeance... Faire souffrir les félonnes comme elles avaient fait souffrir les gens qu'elles avaient tué et leur famille. Morik s'isolait souvent, ne disant jamais à Naska où il allait ou ce qu'il faisait. Il revint un jour avec un bracelet, les métaux étant très rares Naska était surprise. Finement ouvragé, ce dernier avait des dessins qui semblaient vouloir dire quelque chose mais auxquels Naska ne comprenait rien. Ce qui avait attiré le regard de Morik et faisait de même avec celui de Naska, c'était la pierre rouge sang qui y était incrusté. Cette dernière semblait représenter une goutte d'eau, une larme peut-être. Avide de voir comment ce dernier lui allait, elle l'ouvrit et le plaça à son poignet, s'évanouissant une fois celui-ci fermé. Morik la rattrapa avant qu'elle ne s'effondre au sol et veilla sur elle pendant une dizaine de jours, jusqu'à ce qu'elle se réveille, la nourrissant du mieux qu'il le pouvait. Demandant des explications à son ami, Naska n'obtint qu'une réponse vague lui disant juste qu'elle avait défailli après avoir mis son bracelet. Objet qu'elle n'arrivait plus à retirer. Elle se sentait comme liée à cet objet, et elle était sur qu'il était la cause de son malaise. Ils reprirent leur infini voyage sans plus s'attarder sur le bijou, tant pis si la Maitresse ne pouvait plus l'enlever, il lui plaisait et c'était tout ce qui comptait. Ce fut lors de sa première rencontre avec un dragon,après cet événement, que Naska réalisa la malédiction que ce bracelet lui apportait.. Elle le sentait, comme toujours, mais elle était devenue incapable de l'obliger à lui obéir. Volant dans le ciel, la créature ne posa la yeux sur elle qu'une seconde avant de continuer son vol. Son don n'était plus... non seulement elle n'était plus reine mais elle avait cesser d'être une Maitresse... Elle sentit justement à ce moment un jeune dragon voler dans le ciel qu'elle essaya de dominer et l'amener à elle, tentant le tout pour le tout. Et elle y parvint. La créature vint d'emblée la rejoindre, obéissant à l'ordre qu'il venait de recevoir. Elle n'avait pas perdu son don, il n'avait juste pas la même ampleur qu'auparavant...

    Les deux inséparables amis furent attaqués un magnifique jour d'automne, les feuilles de toutes les couleurs voletaient au gré des caprices du vent, les plantes s'ébrouaient pour faire partir leurs vieilles feuilles et le soleil, haut dans le ciel, éclairait à la perfection cette appréciable beauté... Mais tout vira bien vite au cauchemar. Des créatures de différentes espèces, sortant du couvert des arbres, se jettèrent sur eux et Naska et Morik ne pouvaient rien faire : arme de l'homme perdue, don de la femme devenu presque inutile... Ils étaient seuls. Courants à travers les bois, ils finirent par déboucher dans une grande clairière, sans trop comprendre comment ils avaient fait pour ne pas être tué. C'était un piège... De l'autre côté de la clairière se trouvaient de Grandes Maitresses ainsi que de puissantes créatures. Soudain, Morik regarda Naska et commença à psalmodier des paroles incompréhensibles. Elle le regarda sans trop comprendre ce qui se passait, mais ses yeux parlait pour lui-même... Agissant en désespoir de cause, il faisait quelque chose qu'il n'aurait jamais pu faire dans d'autres conditions : Morik se séparait d'elle. Les créatures n'eurent pas le temps d'arriver que tout était fini. Morik poussa Naska dans le portail qui venait de s'ouvrir sous les yeux ébahis des Maitresses qui ignoraient totalement ce qui venait de se passer. Les derniers souvenirs de Naska furent le visage en larmes de son ami et ses mots : « Je t'aime Naska, depuis toujours... » ...



Mais... Qu'est ce qui traine dans votre sac ? Et puis, de quoi êtes vous capable ?

Possessions : Ses vêtements rapiécés tant bien que mal, l'anneau qu'elle porte à l'oreille, le bracelet qui entrave ses pouvoirs et ses larmes...

Dépense de points (niv1) :

  • Acrobatie :1
  • Artisanat :0
  • Combat :0
  • Connaissances :2
  • Magie :0
  • Tir :0

Dons :

  • Maitresse des dragons : Permet à la jeune femme de savoir si des dragons se trouvent dans les environs, de savoir à quoi ils ressemblent et de leur parler à distance, dans quelque langue que ce soit. Le bracelet de Naska l'empêche d'utiliser le potentiel maximal de son don, elle n'arrive pour l'instant qu'à forcer de très jeunes dragons à lui obéir
  • Présence : Naska ne peut pas passer inaperçu, on la remarque de suite même si elle ne le veut pas (mais qui a dit qu'elle ne le voulait pas... ?)
  • Langue : le commun, sa langue natale et les langages des dragons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shade Heartlight
Archer-Mage
Shade Heartlight

Niveau : 10
Race : Elfe
PV : 13
Acrobatie : Moyen(2)
Artisanat : Faible(1)
Combat : Nul(0)
Connaissance : Moyen(2)
Magie : Moyen(2)
Tir : Surpuissant(5)
Fiche de Perso : Shade Heartlight
Messages : 206
Expérience : 182
Dons : Fabrication d'arc
Réparation d'objets en bois ou en tissu
Discrétion en milieu forestier
Pistage
Date d'inscription : 09/12/2009
Age : 27
Localisation : Quelque part...

Naska Milona, la reine déchue... Empty
MessageSujet: Re: Naska Milona, la reine déchue...   Naska Milona, la reine déchue... I_icon_minitimeVen 15 Jan - 21:23

Bon voilà, tout me semble en ordre donc je te valide. Je dirais même que tu mérites un bonus d'XP mais ça il faut aussi voir avec les autres maîtres.

_________________
There is nothing good or bad, but thinking makes it so.
William Shakespeare

Naska Milona, la reine déchue... Rescap10 Naska Milona, la reine déchue... Amour10 Naska Milona, la reine déchue... Admin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Naska Milona, la reine déchue...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !
» La Reine me recevera-t-elle ?
» Présentation : Gnaaark la reine de l'arnaque !
» Reine d'Arène
» Présentation de Maëva Reine (en cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre des Ombres :: Partie hors RP :: 
Les personnages
 :: 
Fiches validées
-
Sauter vers: